Corée du Sud

Seoul: 5 jours

Grand comme le Luxembourg mais lovant près de 20 millions d’âmes, la capitale sud-coréenne est une ville bien et addictive.

Pour notre 1re journée à Séoul, balade le long de la rivière artificielle de Cheonggyecheon (청계천) . Un superbe endroit en plein coeur de la ville où l’on peut tremper ses pieds dans une eau transparente. Le ruisseau dispose de cascades, de fontaines, de ponts, et un spectacle de lumières la nuit. C’est un de nos coups de coeur.

Cheonggyecheon (청계천)

Cheonggyecheon (청계천)

Ensuite visite du marché de Gwangjang (광장시장).  Il faut absolument y goûter les crèpes aux lentilles vertes.

Le lendemain, avant d’attaquer l’hétéroclite et populaire rue commerçante de Isadonggil, nous nous sommes reposés dans le joli mini Tapgol Park (탑골공원).

En continuant notre chemin, on débouche dans le quartier appelé Bukchon. Un quartier de maisons anciennes que l’on a trouvé sans grand intérêt.

La journée s’est terminée par la visite du bâtiment Samsung. Un mall décoré de kiosques impersonnels vendant les produits de la grande marque et garnis d’employés peu énergiques. Par contre, il y a quelques petits restos bons marchés et délicieux: soupe + plat + kimchi + boisson = 4,50 €/personne.

Le lendemain, départ pour le DMZ Tour et la frontière avec le Nord. Une demi-journée de prévue (46 000 w).

En m’attendant, ma petite famille est allée découvrir l’aquarium (19 500 W) situé dans le COEX Mall (코엑스몰), l’un des plus grands centres commerciaux d’Asie. Quand c’est grand, c’est grand chez eux!

En fin d’après-midi, afin de me remettre de mon arnaque touristique,

Seoul -  DMZ - Tourisme chinois

Seoul – DMZ – Tourisme

petite visite en famille du reposant palais Changdeokgung. (3 000 w). Nous avons malheureusement raté le « secret garden » car il ferme à 17h30. Un détail qui sera réglé à notre retour en fin de voyage.

Même chose pour le bis du gigantesque palais de Gyeongbokgung. La première fois que nous avons voulu l’affronter, on s’est pris la queue d’un typhon. Trempés comme des soupes, nous sommes tout de suite retourné au logement. La 2e fois fut la bonne. Lors du Seoul Open Week, nous sommes arrivés au moment du changement de garde. Magnifique!

Pour la petite histoire, ce joyau de la monarchie fut utilisé comme lieu d’arrestation et de torture sous l’occupation japonaise jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est ici également que la dernière impératrice, Myeongseong, y fut assassinée par les troupes d’occupation nippones.La dernière impératrice Myeongseong

En suivant le cours de l’histoire, il est logique de terminer sa balade par l’ambassade du Japon. En face du bâtiment solidement gardé par les forces de l’ordre, de l’autre côté de la rue, se tient une petite fille avec un oiseau sur l’épaule. Elle attend sur son banc que le Japon reconnaisse ses crimes envers les « femmes de réconfort ».  Tous les mercredi après-midi, les rescapées et leurs petits-enfants y viennent manifester afin que leur situation soit reconnue par les autorités japonaises. Juste un mot d’excuse qui ne vient pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s